The Lost City

Une ville perdue dans l'espace et le temps...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [ Elea Carringtown ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elea Carringtown

avatar

Messages : 4
Date d'inscription : 25/04/2008

Feuille de personnage
Âge: 8 ans
Origine: Le ventre du Loup
Race:

MessageSujet: [ Elea Carringtown ]   Ven 25 Avr - 18:52

    [ Pourquoi le Petit Chaperon est t'elle Rouge . . . ? ]



    [ Nom ] Carringtown. Je vous met au défi de connaître son nom. Inventé de toutes pièces, elle n'a pas besoin d'avoir une famille pour être heureuse.

    [ Prénom ] Le nom véritable de la demoiselle est Eve. Pourtant, elle préfère se faire appeler Elea. Cependant, vous les retrouverez sûrement tout au long du jeu. Cela contribue à accentuer le désordre qu'elle traduit. Saurez-vous vous y retrouver ?

    [ Surnom ] Pendant un temps, on l'a souvent appellé 'Le Petit Chaperon Rouge'. Mais après qu'elle leur ai montré pourquoi il était rouge, on préfère dire d'elle qu'elle était le Loup qui l'a mangé.

    [ Âge ] La demoiselle a dix ans, depuis peu. Cela a beau ne pas trop se voir, c'est pourtant le cas.

    [ Sexe ] Euh... Je n'ai jamais approfondit la question, mais il me semble qu'Elea reste un exemple du sexe féminin.

    [ Race ] Elea est une humaine, mais ceci n'exclu pas une maladie, comme vous allez le voir... En fin de compte, être vampire n'est pas si difficile.

    [ Origines ] Ecossaise, bien que cela ne vous soit en rien suggéré...

    [ Groupe Désiré ] A t'elle l'air de vouloir prendre part à votre lutte ? Pas pour le moment, non, étant donné que ce n'est qu'une Enfant.

    [ Tendance ] Si vous souhaitez qu'elle vous la dévoile, vous pouvez toujours courir.




[ Description Physique ]Si un mot devait être choisit pour représenter le physique d'Elea, le vote serait sans aucun doute unanime sur le mot "Gamine". En effet, il est celui d'une enfant. Vous vous y attendiez, de toutes façon. Mais décrivons la demoiselle dans les règles de l'Art :

En premier lieu, on pourrait penser en suivant le fil de la description qu'Eve est dotée d’un physique banal. Blonde aux yeux bleus, encore une greluche, pourrait t’on penser. Cependant, la façon dont elle se comporte, dont elle se tient, relève cette banalité apparente, et la transforme en jeune enfant toutes mignonne… Commençons par ses cheveux... Ils sont d’une couleur blonde, un peu foncée sûrement, la couleur que prend l’or, lorsque le soleil les caresse. Ils sont d’une longueur convenable, et lorsqu’elle les détache, ils glissent sur ses épaules, cascadent le long de son dos, pour finir par se balancer sur ses hanches lorsqu'elle esquisse un mouvement. Elle a l'habitude d'entortiller deux mèches autour de son index, ce qui les rends toutes bouclées à excès.

Ses yeux, quand à eux, sont de d’une couleur profonde, d’une couleur puissante, un vert qui reflète la forêt et son caractère changeant, tantôt enchanteresse, tantôt sombre. Elle possède un regard qui met à la fois mal à l'aise mais qui sait également fasciner par cette lueur inconnue qui y brille au loin, cailloux ricochant dans son esprit. Comme un lac, la nuit... En les voyant, la seule envie de s'y plonger, de venir s'y perdre, de mourir dans cet infini magnifique vous vient, grandiose et attirante. Regard qui vous traverse, à la fois lance de diamant, et voile de soie, à la fois doux et tranchant, avant que vous ne vous aperceviez qu'il n'est rien de tout cela. Il n’est rien que l’on puisse décrire.

Deux magnifiques yeux approfondis par de longs et magnifiques cils noirs naturellement recourbés, rendant ce regard à la fois secret et vide de sens pour vous, accentuant tout cela... Ajoutez à cela des lèvres fines, à peine remarquées, touche mignonne. Mais quant au reste, autant admettre tout de suite qu'un visage ne fait pas tout, lorsque le corps peut se révéler tout le contraire. Elea est plus petite que son âge, et c’est la principale raison pour laquelle elle semble être bien plus jeune qu’elle ne l’est réellement. En effet, elle fait un mètre quarante seulement. Eve se révèle tout aussi mince, son corps n'étant pas marqué de ces formes qui font d'elle une demoiselle. Elle ne doit pas peser bien lourd, et est d'une agilité et d'une souplesse assez surprenante, qui compensent la force qu’elle n’a pas.



[ Caractère ]
Son corps se cabre. La fraîcheur des draps la caresse, la traverse. Son souffle se fait court. Ses yeux se ferment. L’enfant dort.

[ LE TOUCHER ]

L’un des sens auquel elle tient le plus. Non. LE sens auquel elle tient le plus. Elea recherche les plaisirs du toucher quels qu’ils soient. Elle aime les contacts, qui lui permettent de déterminer la nature de ce qu’elle touche. Elle serait aveugle que cela ne la gênerait pas. Privez-la de son toucher, et vous êtes sûrs qu’elle va être surprise. Le Toucher est le sens qui trahi le plus aisément le désordre intérieur de la demoiselle, dans la mesure où elle est parfaitement habituée à ressentir le plaisir de la souffrance dans sa chair. En effet, loin d’être une grande 'sadomaso-' de la vie, elle aime se savoir vivante en sentant la douleur affluer dans son être. Elle aime accueillir le mal, l’apprivoiser, et le dompter, afin qu’il lui donne la force et l’énergie qu’il contient. Pour elle, être blessé n’est pas une faiblesse, mais une force dont il faut savoir tirer parti.

[ LE GOUT ]

Il n’existe pas de bonheur plus atroce que de sentir le goût du sang sur ses lèvres ; que de pouvoir savourer la consistance d’une victoire ; que de distinguer le goût amer d’une défaite. Ce sens là lui est également primordial, puisque de toutes évidence, si la jeune enfant est très attachée à ses sens, elle en profite au maximum. Chaque nouvelle sensation les éveillant sera notifiée avec attention.

[ LA VUE ]

Bien évidement, qu’il est important. Bien qu’être aveugle lui permettrait de renforcer son toucher, elle ne nie pas que perdre la vue lui serait très dérangeant. Elle y tient pour pouvoir analyser, comprendre chaque détails, chaque fait qu’elle ne comprend pas, ou qu’elle ne connait pas. Elle a une soif de savoir, d’évolution, et une attitude, un geste, une parole sera interprétée de toutes les manières possibles qu'Elea peut imaginer, cataloguant ainsi le personnage dans telle ou telle catégorie. De même, elle analyse les lieux dans lesquels elle se trouve, ses faiblesses et ses avantages par rapport à celui-ci. Pour finir, la Vue est le sens qui traduit son envie de faire des choses esthétiques. Ce n’est pas vraiment une envie, plutôt un réflexe, mais elle est délicate et discrète, et aimes les choses bien faites, bien agencées, qui marchent à merveille, et qui sont un minimum agréable à regarder.

[ L’OUÏE ]

C’est plutôt son instinct qui dirige son ouïe. Elle écoute attentivement ce que vous avez à dire, certes, en retient le principal, oui, mais elle est bien plus attentive aux bruits de fond, au silence, aux chants, à tout ce qui constitue le contexte sonore de la situation dans laquelle elle se trouve. Là encore, on retrouve un certain esthétisme sonore dans ce qu’elle fait. Tout cela se traduit par des conversations très spéciales de la demoiselle. Elle aime le silence, mais estime juste de le meubler, par n’importe quoi qui puisse être sujet de discutions. Elle aime le silence des confrontations, et les paroles des moments calmes. Ce qu’elle dit s’accorde bien avec son caractère distant, qui semble distrait, rêveur, et qui pourtant n’est rien de tout cela. C’est une apparence qui se donne, après tout…

[ L’ODORAT ]

Malgré tout, ce sens n’éveille pas chez elle un intérêt particulier. Sentir une rose ne l’intéresse nullement. Un œuf en décomposition n’aura aucune réaction. Ne vous attendez pas à un roman sur l’odeur d’un cadavre non plus, ces choses là ne l’intéressent pas, aussi sera-t-elle incapable de distinguer d’information sur l’odorat, même en ce qui concerne les émotions que les autres trahissent d’eux même. Les autres sens lui sont bien suffisants. On retrouve donc dans ce sens un dédain total pour ce qui n’a aucun intérêt pour elle. Manipulatrice sur les bords, elle n’hésitera pas à utiliser les autres, rejetant ceux qui ne peuvent en aucun cas lui être utile, malgré son jeune âge, et l'innocence qu'elle utilise pour façade. C’est notamment pour cette raison qu’elle ne parvient à s’attacher à personne.

Un caractère ne se décrit pas. Un caractère se ressent. C’est pourquoi, quelques points. Cinq. Puis d’autres, encore. Quelques uns. Construisez votre image comme bon vous semble, je vous offre les esquisses de la mienne.

~ L’orgueil ~

Elle est conscience d’être une gamine mignonne qui invite à l'attendrissement, bien qu'ici, ce ne soit plus pareil. Mais elle sait également que sa fierté ne la fait pas passer inaperçue. Elle s’aime mieux qu’elle ne pourrait aimer les autres, et fera toujours passer ses propres intérêts avant les vôtres. Mais si elle ne fait pas d’effort face à un miroir, elle se contient assez bien devant les autres. Ont raconte que son propre reflet l’aurait charmé, ce qui n’est pas faux…

~ La gourmandise ~

Ce n'est pas tant la gourmandise au sens gloutonnerie, mais l'idée de démesure et d'aveuglement non contenus. Elle est gourmande de tout, de nouvelles sensations, de découvertes, de jeux, de tout ce qui peut la concerner,... Dès qu'elle découvre quelque chose qui lui plait, elle ne cesse d'en abuser, jusqu'à s'en lasser, chose qui arrive rarement.





[ Prénom ]
Barbara

[ Atterrissage ]
Euh... Je sais plus --'

[ Autres Comptes ]
Nan...

[ Critiques ]
J'ai rien à dire. J'adore trop <3...
En fait, je me suis dit : Oh, pas un forum de plus... J'ai pas tenu cinq minutes --'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elea Carringtown

avatar

Messages : 4
Date d'inscription : 25/04/2008

Feuille de personnage
Âge: 8 ans
Origine: Le ventre du Loup
Race:

MessageSujet: Re: [ Elea Carringtown ]   Ven 25 Avr - 18:53

Désolée, ca fait deux pages :S


    [ Histoire ]
    « Je suis Eve. Eve… E. V. E. Eve… J’aime bien »

    Doucement, l’enfant ferme les yeux. Sa bouche sur lequel sèche le sang de ses parents se souviendra toujours de ce goût… Toujours.

    L’ours en peluche tourne entre ses doigts fins. Ses yeux se ferment, comme un souvenir. Ils sont baignés de larme. Une mélodie résonne. Douce. Dans le ciel, la lune brille.
    Quelque part, dans la nuit, un enfant rit.

    ¤°¤

    « EVE ! »

    Ses yeux décrivent une courbe jusqu’au ciel, tandis qu’elle s’interrompt. Tous les yeux se tournent vers la vielle Glendwitch. Elle n’a pas besoin, elle lui tourne le dos. Cependant, elle sait déjà ce que l\'intendante lui veut, et prolonger les réjouissances n’a rien d’intéressant cette fois-ci. Doucement, elle se lève, époussette sa jupe, s’incline face aux gens qui l’écoutaient, et suit la vielle.

    L’orphelinat était un lieu retiré du monde, aux hauts murs dotés de barbelés. Le portail principal était sans cesse surveillé par un vieux pervers qui n’avait pas le droit d’entrer. Lorsque les gamines allaient le narguer, il franchissait le portail, et leur courait après, mais ses vieux os rouillés ne parvenaient pas à rattraper la jeunesse enfantine qui courait loin devant lui en l’invitant à les rejoindre. Généralement, les surveillantes le remarquaient assez rapidement, et il était assez souvent renvoyé dans sa loge avec une réduction de salaire. C\'était donc vraiment un lieu retiré du monde.

    ¤°¤

    « Je suis Eve. Eve… E. V. E. Eve… EVE !!! Hinnnnnn »

    La main de la demoiselle s’envole, et vient s’écraser sur la joue du jeune homme qui lui fait face. Celui-ci, surpris, se recule, mais avant qu’il n’ai pu réagir, elle réplique, les larmes aux yeux…

    « Je te dis que je t’aime, et tu me répond pas ? Je… Je te hais ! »

    Silencieux, le jeune homme tourne la tête vers sa mère. Elea doit avoir huit ans, et lui dix. Elle s’était enfuie de l’orphelinat, en se jouant du vieux gardien, et venait de le voir. Les cheveux blonds en broussaille du jeune homme, et ses yeux bleus… Il lui ressemblait, il… Il ressemblait à un ange. Elle l’avait alors abordée, et était partie dans monologue, racontant sa vie à l’orphelinat, et l’amour qu’elle ressentait pour la vision qu’elle avait eu de lui. Puis elle s’était présentée. Ce qu’elle ne savait pas, c’était que ce jeune homme était muet. Et qu’il était malade. Et qu’ils s’aimèrent. À la folie. Mais qu’il mourut deux mois plus tard.

    ¤°¤

    Le front collé à sa vitre, son souffle dessine un \'tit nuage de buée sur le verre glacial, tandis que ses yeux se perdent dans la contemplation du parc enneigé. La mélodie lui revient. Douce. Sa langue caresse délicatement ses lèvres. Elle retombe sur son lit. Sa main se pose sur sa hanche, délicatement. L’autre fait sortir la lame. Sans sourire. Elle glisse. Se retourne. Un mince filet de sang se dessine sur les draps blancs. Elle l’embrasse, s’imprégnant de cette sensation. Le sang sur ses lèvres. La lame coule comme les larmes, comme le sang. La lame glisse comme le voile qui se tisse, comme son cœur qui se hisse, hors de portée. Sa poitrine naissante s’aplatit contre sa cuisse. Un cri résonne. Elle ne l’entend pas. Elle entend la mélodie… Elle entend la mélodie… Elle entend la mélodie…Elle entend la mélodie…

    Ses yeux s’ouvrent.

    Sa main part. Elle ne veut pas. De quoi ? Elle ne veut pas ! De quoi ? Elle ne sait pas… Sa main revient tout aussi brusquement. Des cris, encore. Lorsque son regard déchaîné se pose sur la vielle, effondrée à terre, deux traces ensanglantées sur son visage, ses doigts s’ouvrent doucement. Comme au ralentit.

    Le silence se fait. Le bruit de la lame qui heurte le sol. Elle porte les doigts à son propre visage. Sur ses jours, des rigoles de sang, mêlées de larmes. Puis, lentement, celle qui n’est encore qu’une enfant s’évanouit.

    Elle se réveille, dans une salle blanche. Elle a mal. Les draps, qui d’ordinaire caressent sensuellement sa peau, la frottent et la font souffrir. Elle ne peut pas bouger sans avoir mal. Une petite moue fatiguée e dessine sur son visage. Elle voit quelqu’un entrer. Une femme, de forte corpulence, aux cheveux bruns emmêlés, aux yeux banals et vide de vie, une vie qui semble avoir tout vécu, et s’être terni après de trop nombreux malheurs. L’infirmière dégage délicatement le drap, laissant découvrir à Elea son corps nu, couvert de cicatrices. Trop sonnée pour demander des explications, elles viennent d’office. Jouer avec le cutter n’est pas bon, ma belle. Tu as de la chance, c’est peu profond, ça cicatrisera, et dans quelques mois, ce sera invisible. L’enfant se tourne, se retourne. Elle n’a épargné aucun endroit. Son ventre, ses bras, son visage, ses jambes ; elle a dessiné de grandes lanières de cuir, dans le sens de la largeur, semblant à présent des chaînes l’enserrant.

    De leur coté, ils l\'ont diagnostiqué. Plusieurs jours, ils l\'ont observés. Elle a été internée à l\'hôpital. Madame. Votre demoiselle est atteinte d\'un syndrome. En fait, on n\'est pas sûrs, mais on va la garder en observation. Personne à qui dire ça. Alors ils se taisent. Rendfield. Syndrome de Rendfield. Ou comment avoir envie de sang, sans être un vampire. (Je vous renvoie à un article sur Wiki très intéressant... C\'est pas à moi de vous instruire xD -> Lien)

    Elle ne retournera plus jamais, insouciante, à l’orphelinat dans lequel elle a vécu ses neuf premières années, depuis qu’on l’y a emmené après la mort de ses parents, qui reste un mystère. La demoiselle se fit adopter directement, par l’infirmière qu’elle avait charmé, et deux ans après, déménagea.

    ¤°¤

    Si Eve a gardé son arrogance, elle en a perdu son enfance. Ou presque. Une façade, qu\'elle expose. Une œuvre d\'art qui plait. Mais ce n\'est pas la réalité... Son sourire hante. Son regard brûle. Il se fait tard. Les lumières s’éteignent. Les corps s’étreignent.

    Dans la nuit, un enfant rit.

    Quelle est la fin de cette histoire ? Elle est simple. Leur lèvres se croisent, rencontre amoureuse. Adieu... Le vase quitte son socle et vient s\'écraser sur le miroir marqué d\'un rouge à lèvre... Rouge... Rouge arrogant... Rouge sang... Un bout de verre vole, elle le ramasse. Son cœur bat. Trop vite. Elle le pose sur son bras.

    « NON ! »

    Pourquoi toujours des cris inutiles ? La demoiselle couvre ce bruit désagréable en criant des injures à son tour, et se jette sur l\'infirmière dans un élan de folie. Le bout de verre entaille son œil droit. Le bout de verre entaille ses lèvres. Le bout de verre entaille ses joues. Et tandis que la femme se débat, Elea pose délicatement ses lèvres sur les siennes. Ses dents caressent doucement la chair ensanglantée. Mais l\'infirmière est plus forte. Bien plus forte. Elle se doit maintenant d\'arrêter de tenter de la ramener à la raison. Elle la repousse violament, et va à l\'autre bout de la pièce, le visage en sang.

    Une goutte tombe. Une goutte tombe. Une goutte tombe. Une goutte tombe. Une goutte tombe.

    Les talons résonnent une dernière fois dans la pièce. Elle s\'enfuit.

    Il fait noir. Ou pas.
    Quoi qu\'il en soit, plus rien ne sera plus comme avant.



Dernière édition par Elea Carringtown le Ven 25 Avr - 21:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elwìn Mithrandír

avatar

Messages : 75
Date d'inscription : 23/04/2008
Localisation : Des envies suicidaires ?

Feuille de personnage
Âge: 20 ans
Origine: Finlande
Race: Vampire

MessageSujet: Re: [ Elea Carringtown ]   Ven 25 Avr - 19:48

Welcome !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enma Ai
Bras Droit de Flower Go Night
Bras Droit de Flower Go Night
avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 23/03/2008
Age : 24

Feuille de personnage
Âge: 17 ans.
Origine: Japonaise.
Race: Humain.

MessageSujet: Re: [ Elea Carringtown ]   Ven 25 Avr - 21:12

Ca c'est de la fiche. *0*
Chapeau. xD

Bienvenuue. ^.^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eva Mirari
Chef de 'The Blood Moon'
Chef de 'The Blood Moon'
avatar

Messages : 139
Date d'inscription : 02/04/2008
Age : 26
Localisation : En pleine innocence

Feuille de personnage
Âge: 16
Origine: Suédoise ayant immigré en Italie
Race: Humaine

MessageSujet: Re: [ Elea Carringtown ]   Ven 25 Avr - 21:23

Bienvenue sur le forum!

Ton texte est très bon!!!
(désolé j'ai pas trouvé de compliment qui me fasse passer pour un sadique).
J'adore toujours les histoires longes et la prose poétique avec du mystère et des zones d'ombres.

Mais là, j'ai été servi(e) en excès!!! ( c'est un compliment!)

Une histoire assez floue tout en étant précise, même si un psyché aussi développé est incroyable chez une si petite fille!

J'espère que tu supportera nos rp qui sont bien plus courts (><) et que tu t'amuserais bien!!!

Sinon tu serais intéressée pour être le chef des "Enfants"???(malgré ton caractère pas très amical, il faut le dire).

_________________
Tuer un jour, tuer toujours.
Tués un jour, morts pour de bon.
Innocente comme la neige tombant en hiver.Rouge comme le sang de ces victimes.Incroyable comme son existence.
Ces trois mots résumaient sa vie, c'était l'Incroyable innocence rouge, "L'Ange de Sang".
Vivre au jour le jour était son quotidien car pour elle la vie n'avait pas de limites.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lavi Curtis

avatar

Messages : 77
Date d'inscription : 24/03/2008

Feuille de personnage
Âge: 16 ans
Origine: France
Race: Humaine

MessageSujet: Re: [ Elea Carringtown ]   Ven 25 Avr - 21:57

Hey j'aime beaucoup ton histoire, tu écris vraiment bien O_O !
J'espère que tu te plairas ici =D ! Amuses-toi bien !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dontworry.over-blog.net/
Elea Carringtown

avatar

Messages : 4
Date d'inscription : 25/04/2008

Feuille de personnage
Âge: 8 ans
Origine: Le ventre du Loup
Race:

MessageSujet: Re: [ Elea Carringtown ]   Ven 25 Avr - 22:03

Merci beaucoup à vous quatre ^^... Je suis ravie que ma fiche plaise xD J'ai eu peur qu'elle soit trop longue... --'

En ce qui concerne les RPs, c'est plutôt à vous de voir si vous supporterez mes réponses :S Généralement, les gens sont soit découragés, soit le personnage ne leur plait pas, ou encore je ne les inspire pas xD Moi je trouve que le niveau ici est bien (Sinon je ne serais pas là u_u")

En ce qui concerne la Chef des Enfants... Je ne cerne pas vraiment ce rôle. Je ne vois pas à quoi ça sert d'avoir un chef à des gamins qui ne restent qu'un temps dans ce groupe. Je veux dire... De toutes façons, ils vont être orientés vers tel ou tel camps, donc... Et je doute que des enfants veuillent accepter qu'une gamine de dix ans, aussi malade soit-elle, se considère comme leur chef xD

Mwala... Merci encore à vous ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elizabeth June

avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 05/04/2008
Age : 25
Localisation : Montreal

Feuille de personnage
Âge: 12 ans
Origine: États-unienne
Race: Humaine

MessageSujet: Re: [ Elea Carringtown ]   Sam 26 Avr - 6:06

Bienvenuuue!! ^_____________^

(je dois avouer que j'ai pas luu .. mais c'Est parce que je suis pas chez moi.. mais je promets tout lire une fois de retour home ^__^)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eva Mirari
Chef de 'The Blood Moon'
Chef de 'The Blood Moon'
avatar

Messages : 139
Date d'inscription : 02/04/2008
Age : 26
Localisation : En pleine innocence

Feuille de personnage
Âge: 16
Origine: Suédoise ayant immigré en Italie
Race: Humaine

MessageSujet: Re: [ Elea Carringtown ]   Sam 26 Avr - 17:02

Bon, vu que les plus actifs ont vus et répondu à la présentation, je déplace le sujet. (les présentations validées sont automatiquement lockées).

En tant qu'Admin de ce Week-end, je te valide!!!
(Oui je me vante trop mais comme je le serait très certainement plus jamais, j'en profite!!!)

_________________
Tuer un jour, tuer toujours.
Tués un jour, morts pour de bon.
Innocente comme la neige tombant en hiver.Rouge comme le sang de ces victimes.Incroyable comme son existence.
Ces trois mots résumaient sa vie, c'était l'Incroyable innocence rouge, "L'Ange de Sang".
Vivre au jour le jour était son quotidien car pour elle la vie n'avait pas de limites.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
John Even
Fondatrice||Chef des Rebelles
Fondatrice||Chef des Rebelles
avatar

Messages : 202
Date d'inscription : 19/01/2008
Age : 23
Localisation : Paris

Feuille de personnage
Âge: 17 ans
Origine: Los Angeles, Amérique
Race: Vampire

MessageSujet: Re: [ Elea Carringtown ]   Sam 3 Mai - 17:31

Retour triomphant (H) et je commence par te souhaiter la bienvenue ma chere :O

Très bonne fiche, amuse toi bien ^-^

_________________
Il n'y a pas de bien ou de mal, seule la pensée confère une valeur intrinsèque...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lostcity.forumpro.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [ Elea Carringtown ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
[ Elea Carringtown ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Lost City :: Avant Jeu :: Présentation :: Présentations Validées-
Sauter vers: