The Lost City

Une ville perdue dans l'espace et le temps...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ~ Premier Acte...

Aller en bas 
AuteurMessage
Elea Carringtown

avatar

Messages : 4
Date d'inscription : 25/04/2008

Feuille de personnage
Âge: 8 ans
Origine: Le ventre du Loup
Race:

MessageSujet: ~ Premier Acte...   Sam 26 Avr - 23:26

[ Premier Post ]
[ Désolée pour la longueur, mais c'est le premier, c'est normal, je ferais moins après ^^' ]

    Elle court. Loin. Le reste du rouge à lèvre a tracé sur son visage une longue trace horizontale. À moins que ce ne soit le sang de l’infirmière… Les bottes à talons qu’elle porte claquent avec irrégularité sur le sol blanc de l’hosto, dans un rythme effréné. Les gens se retournent à son passage, fronçant les sourcils, sans penser à l’arrêter. Personne ne semble voir les traces de sang qui gouttent de sa main, serrant à se faire mal le cutter. Elle ne touche pas les gens, elle les esquive d’un mouvement de hanche, se glissant entre eux aussi aisément qu’un poisson dans l’eau courante. Elle sait qu’on va comprendre. Qu’on va la rattraper. Et elle espère franchement être loin. Derrière elle, un cri retenti, menaçant, lui ordonnant de s’arrêter. Elle accélère sa course à travers ces couloirs infinis, cherchant une sortie. Et encore.

    Les portes défilent si vite qu’elle n’a pas le temps de les regarder. Un lit arrive en face, poussé par une infirmière. Elle se plaque contre la paroi de gauche, sans ralentir, et cherchant du regard les indications lui indiquant la sortie, quelle qu’elle soit. C’est alors qu’elle la voit. La porte. La poignée. Sans réfléchir, elle sait que c’est le moment, elle y pose sa main, et sitôt fait, elle semble s’ouvrir à son appel, et l’engloutir totalement. Personne ne la verra tourner en angle droit, et disparaître par une ouverture que personne n’a jamais vue. On la cherchera longtemps. Mais jamais on ne la retrouvera.

    Elle a refermé la porte. Plaquée contre celle-ci, Elea a fermé les yeux, consciente que le danger à disparu. Où qu’elle soit –Sûrement dans un placard à balais–, elle semblait en sécurité. Ce sentiment emplit son être jusqu’à ce qu’un autre vienne le remplacer. Le malaise. Pourquoi y avait-il du vent, dans un placard à balais ? D’un même mouvement, elle avance, et se retourne brutalement, cherchant à se décoller de la porte, en même temps que ses yeux s’ouvrent sur la vérité. Il n’y a pas de porte. Juste une grande muraille, envahie par la Nature, à dix mètres de là environ. Wtf ??? Froncement de sourcils, et elle se retourne doucement.

    Bienvenue, mon cœur. Devant toi s’étend The Lost City.


    « … »

    Mwi, c’est aussi explicite que ça. Devant elle se dessine les premières esquisses de la Cité Perdue. Et, moins de s’y sentir à l’aise, la Poupée tourne sur elle-même, se retourne, tournoie, se perd, s’enroule, se déroule, son regard ne suit plus ses mouvements, devant lui défile le paysage inconnu, insensé, incendié de folie. La cape rouge qu’elle portait alors, tel le Petit Chaperon Rouge, touche innocente, danse avec elle, et semble tâcher dans ce monde pâle et délavé. Entrainée dans sa ronde, elle n’en peut plus. C’est insensé. Insensé. Insensé. Insensé. Tout court. Elle tombe. À genoux. Ferme les yeux. Murmure…

    « Je… Je suis où ? »

    Seul repère pour s’accrocher : Le vent. Elle rouvre son regard au monde, sens la caresse sensuelle de la brise, renverse la tête en arrière, passe ses mains dans ses cheveux jouant avec l’air, soupire. Où est-t-elle ? Ce n’st qu’une question secondaire. Autant s’intéresser tout de suite à ce qui l’attend. Que faire ? Elle est peut-être une enfant, mais elle ne manque pas de ressources. Elle s’en sortira peut-être, ou… Peut-être pas. Son regard d’Emeraude se pose sur le cutter qu’elle a lâché. Bien. Ce serait au moins un plus. Elle étend son bras, le saisit, glisse délicatement son index sur la lame pour la nettoyer, et la cache aux regards, à l’intérieur de son habit. Cela ne résout pas sa main en sang. Mais il y a bien mieux. Elle lève son regard. Personne, si ce n’est le souffle délicat du vent. Parfait. Elle ferme les yeux et se concentre…

    Un Coup.
    Les masques s’enfilent.

    Un Coup.
    Le souffle se stabilise, le personnage entre.

    Un Coup.
    Ses Yeux s’ouvrent.

    Comme les rideaux.
    Le rituel théâtral.
    Les acteurs se mettent en place. Ils le sont déjà.

    Et si on jouait à un jeu… ?


    Elea lève les yeux sur le monde. Elle poste sa main devant elle, et la regarde, horrifiée. Mon Dieu. Je saigne. Sur son visage enfantin, innocent, une larme perle. Elle tente de l’essuyer frénétiquement sur sa cape, mais sans succès. Il a déjà séché. Elle se lève brusquement, semble courir quelques mètres, s’arrêter, se retourner, les larmes aux yeux, petite Poupée de porcelaine dans un monde bien trop cruel. Elle ne sait pas où elle est, pauvre enfant, elle est perdue, qui viendra l’aider… ? Cette ombre, là bas, qui se dessine ? Elle y braque son regard, et murmure, de façon audible…


    « S’il vous plaît… »


    Nombreux sont ceux qui se prennent au jeu… Inconsciement.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
~ Premier Acte...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bon premier Mai
» Mon premier GPS... un Garmin 3790T
» Premier pas Zumo 390LM
» [Résolu] Barre de Navigation en premier plan
» Chiffre d’affaires en hausse de 11,7 % au premier trimestre 2016

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Lost City :: Le Nord de la Ville :: Les portes condamnées-
Sauter vers: